Suivez notre actualité et découvrez tous nos articles du moment

Nos articles phares

4

min de lecture

Préparer son entretien d’embauche, les codes & astuces - Attitude et posture

Que ce soit en sortie d’école ou après une longue période dans la même entreprise, passer un entretien d’embauche reste une épreuve parfois stressante. Avec la crise sanitaire et le changement des modes de communication, certains codes se sont retrouvés obsolètes, voire oubliés. Cependant, cette période semble être derrière nous et les entretiens en physique reviennent progressivement. Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici un recueil de codes, conseils et astuces inspiré de nos 15 années d’expérience aux côtés des candidats.1- La tenue vestimentaire La montée en puissance des start-ups a bouleversé le monde du travail pour apporter une vision plus décontractée et plus légère. Il n’est pas rare de voir des CEO de certaines licornes en jean basket et leurs équipes arborer des vêtements moins conventionnels qu’avant. Il est donc légitime de se poser la question : qu’est-ce que je dois porter pour me rendre à mon entretien ?Le premier conseil que nous pourrions donner est qu’il vaut mieux être trop bien habillé que pas assez. Vous ne connaissez pas les codes vestimentaires de l’entreprise ? Optez pour une tenue professionnelle, sobre et élégante. C’est une valeur sûre pour laquelle vous ne serez jamais pénalisé. Vous avez remarqué sur les photos d’entreprises que la tendance était plutôt décontractée, cela ne veut pas dire qu’ils seront tolérants pour autant lors des entretiens. La tenue vestimentaire reflète votre personnalité, mais également votre sérieux et votre professionnalisme. Ne passez pas à côté de cette occasion de faire une bonne première impression. ‍2- Le non verbal Le non verbal est un élément important dans la communication et notamment lors des entretiens d’embauche. Moins soumis au conscient que le verbal, le non verbal permet d’en apprendre plus sur une personne. Avec la démocratisation importante des visios-conférences, il est devenu plus simple de dissimuler ce langage non verbal comme des gestes parasites, des tics et même les expressions du visage grâce au retour de la caméra. Lors des entretiens physiques, il devient plus difficile de masquer le stress, ce qui implique de prévoir quelques stratégies au préalable. ‍Vous avez tendance à ne pas tenir en place ? Emmenez un petit carnet et un stylo avec vous. Vous pourrez prendre des notes et canaliser plus facilement votre attention. Vous jouez avec vos cheveux dans les moments de stress ? Attachez vos cheveux pour ne pas avoir de tentation. ‍3- La postureDans la communication non verbale, la posture joue un rôle déterminant. De votre arrivée sur les lieux à votre départ, de nombreux gestes peuvent véhiculer un message qui n’est pas celui que vous souhaitez exprimer. Voici les gestes à éviter : Croiser les bras : si cela peut être induit par le stress et le manque de confiance, croiser les bras renvoie généralement un sentiment négatif. Mensonge, fermeture, défense ou encore désaccord sont souvent associés à ce geste. Fuir du regard : le regard est le reflet de votre pensée. En détournant régulièrement le regard, vous donnerez l’image d’une personne intimidable, peu confiante, voire malhonnête. Si vous avez du mal à regarder une personne dans les yeux, vous pouvez regarder au niveau du nez à hauteur d'œil. Se toucher la bouche : passer la main sur sa bouche pendant une discussion peut évoquer une contradiction entre vos mots et vos pensées. Ce geste peut être interprété comme si vous cherchiez inconsciemment à effacer ces paroles. Encore une fois, la prise de note reste la meilleure parade pour ces comportements parasites. Poser ses coudes sur la table : En France, poser ses coudes sur la table est un geste mal vu dans de nombreux contextes. En entretien, cela renvoie à un excès de confiance en soi et évoque inconsciemment le fait que vous empiétez sur l’espace des autres. Gardez vos coudes près de votre corps et limitez votre appui aux avant-bras. Pour renvoyer une image positive, nous vous recommandons de :vous tenir droit même une fois assisavoir un regard franc, mais pas insistant sourire sans vous forcer garder les bras le long de votre corps en position debout donner une poignée de main ni trop ferme ni trop molle sans tourner la main de votre interlocuteur garder vos jambes décroisées en position assise Il est important que votre attitude paraisse la plus naturelle possible, ne tombez pas dans le piège du surjeu ! ‍4- Le langage Si cela peut paraître évident que le langage est important, nous tenons tout de même à souligner quelques points importants : ‍1- Un vocabulaire adapté :Avec l’arrivée des nombreux anglicismes dans le langage professionnel, prenez le temps de vous assurez que votre interlocuteur vous a bien compris ou inversement. Il est tout à fait possible de demander plus de précisions sur une appellation si vous connaissez le sujet sous un autre nom. Nous vous recommandons donc d’utiliser un langage clair et intelligible pour éviter tout malentendu. ‍2- Évoquer du positif :Éviter l’utilisation de mots à connotation négative. Dans le langage courant, nous utilisons régulièrement des tournures négatives comme “je n’ai pas de soucis avec ça”, “aucun problème”. Cependant l’oreille va entendre les mots “soucis” et “problème” ce qui va inconsciemment induire un ressentiment négatif même si le sens de la phrase est tout autre. Il est donc recommandé d’utiliser des tournures de phrases positives “cela me convient”, “je suis d’accord avec ça”. ‍3 - Garder votre posture : Le début de l’entretien se passe bien, votre langage est approprié et la discussion est facile, c’est un bon signe. Vers la fin de l’entretien, le recruteur commence à devenir plus amical avec vous et il se permet d’utiliser du vocabulaire plus familier ? Ne tombez pas dans le piège ! Gardez votre posture d’expert tout au long de l’entretien. Ce petit test est monnaie courante chez le recruteur dans l’objectif de faire tomber les masques. Vous devez être en mesure de conserver votre professionnalisme en toute circonstance. ‍Le premier volet de notre série d’articles dédiée à la préparation de votre entretien est terminé. Pour résumer, ayez confiance en vous et en votre valeur ajoutée tout au long de l’entretien. Nous espérons que tous ces conseils vous seront utiles pour décrocher votre prochain emploi !

En savoir plus

19 septembre. 2022

tous nos articles

4
min read
Préparer son entretien d’embauche, les codes & astuces - Attitude et posture

Que ce soit en sortie d’école ou après une longue période dans la même entreprise, passer un entretien d’embauche reste une épreuve parfois stressante. Avec la crise sanitaire et le changement des modes de communication, certains codes se sont retrouvés obsolètes, voire oubliés. Cependant, cette période semble être derrière nous et les entretiens en physique reviennent progressivement. Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici un recueil de codes, conseils et astuces inspiré de nos 15 années d’expérience aux côtés des candidats.1- La tenue vestimentaire La montée en puissance des start-ups a bouleversé le monde du travail pour apporter une vision plus décontractée et plus légère. Il n’est pas rare de voir des CEO de certaines licornes en jean basket et leurs équipes arborer des vêtements moins conventionnels qu’avant. Il est donc légitime de se poser la question : qu’est-ce que je dois porter pour me rendre à mon entretien ?Le premier conseil que nous pourrions donner est qu’il vaut mieux être trop bien habillé que pas assez. Vous ne connaissez pas les codes vestimentaires de l’entreprise ? Optez pour une tenue professionnelle, sobre et élégante. C’est une valeur sûre pour laquelle vous ne serez jamais pénalisé. Vous avez remarqué sur les photos d’entreprises que la tendance était plutôt décontractée, cela ne veut pas dire qu’ils seront tolérants pour autant lors des entretiens. La tenue vestimentaire reflète votre personnalité, mais également votre sérieux et votre professionnalisme. Ne passez pas à côté de cette occasion de faire une bonne première impression. ‍2- Le non verbal Le non verbal est un élément important dans la communication et notamment lors des entretiens d’embauche. Moins soumis au conscient que le verbal, le non verbal permet d’en apprendre plus sur une personne. Avec la démocratisation importante des visios-conférences, il est devenu plus simple de dissimuler ce langage non verbal comme des gestes parasites, des tics et même les expressions du visage grâce au retour de la caméra. Lors des entretiens physiques, il devient plus difficile de masquer le stress, ce qui implique de prévoir quelques stratégies au préalable. ‍Vous avez tendance à ne pas tenir en place ? Emmenez un petit carnet et un stylo avec vous. Vous pourrez prendre des notes et canaliser plus facilement votre attention. Vous jouez avec vos cheveux dans les moments de stress ? Attachez vos cheveux pour ne pas avoir de tentation. ‍3- La postureDans la communication non verbale, la posture joue un rôle déterminant. De votre arrivée sur les lieux à votre départ, de nombreux gestes peuvent véhiculer un message qui n’est pas celui que vous souhaitez exprimer. Voici les gestes à éviter : Croiser les bras : si cela peut être induit par le stress et le manque de confiance, croiser les bras renvoie généralement un sentiment négatif. Mensonge, fermeture, défense ou encore désaccord sont souvent associés à ce geste. Fuir du regard : le regard est le reflet de votre pensée. En détournant régulièrement le regard, vous donnerez l’image d’une personne intimidable, peu confiante, voire malhonnête. Si vous avez du mal à regarder une personne dans les yeux, vous pouvez regarder au niveau du nez à hauteur d'œil. Se toucher la bouche : passer la main sur sa bouche pendant une discussion peut évoquer une contradiction entre vos mots et vos pensées. Ce geste peut être interprété comme si vous cherchiez inconsciemment à effacer ces paroles. Encore une fois, la prise de note reste la meilleure parade pour ces comportements parasites. Poser ses coudes sur la table : En France, poser ses coudes sur la table est un geste mal vu dans de nombreux contextes. En entretien, cela renvoie à un excès de confiance en soi et évoque inconsciemment le fait que vous empiétez sur l’espace des autres. Gardez vos coudes près de votre corps et limitez votre appui aux avant-bras. Pour renvoyer une image positive, nous vous recommandons de :vous tenir droit même une fois assisavoir un regard franc, mais pas insistant sourire sans vous forcer garder les bras le long de votre corps en position debout donner une poignée de main ni trop ferme ni trop molle sans tourner la main de votre interlocuteur garder vos jambes décroisées en position assise Il est important que votre attitude paraisse la plus naturelle possible, ne tombez pas dans le piège du surjeu ! ‍4- Le langage Si cela peut paraître évident que le langage est important, nous tenons tout de même à souligner quelques points importants : ‍1- Un vocabulaire adapté :Avec l’arrivée des nombreux anglicismes dans le langage professionnel, prenez le temps de vous assurez que votre interlocuteur vous a bien compris ou inversement. Il est tout à fait possible de demander plus de précisions sur une appellation si vous connaissez le sujet sous un autre nom. Nous vous recommandons donc d’utiliser un langage clair et intelligible pour éviter tout malentendu. ‍2- Évoquer du positif :Éviter l’utilisation de mots à connotation négative. Dans le langage courant, nous utilisons régulièrement des tournures négatives comme “je n’ai pas de soucis avec ça”, “aucun problème”. Cependant l’oreille va entendre les mots “soucis” et “problème” ce qui va inconsciemment induire un ressentiment négatif même si le sens de la phrase est tout autre. Il est donc recommandé d’utiliser des tournures de phrases positives “cela me convient”, “je suis d’accord avec ça”. ‍3 - Garder votre posture : Le début de l’entretien se passe bien, votre langage est approprié et la discussion est facile, c’est un bon signe. Vers la fin de l’entretien, le recruteur commence à devenir plus amical avec vous et il se permet d’utiliser du vocabulaire plus familier ? Ne tombez pas dans le piège ! Gardez votre posture d’expert tout au long de l’entretien. Ce petit test est monnaie courante chez le recruteur dans l’objectif de faire tomber les masques. Vous devez être en mesure de conserver votre professionnalisme en toute circonstance. ‍Le premier volet de notre série d’articles dédiée à la préparation de votre entretien est terminé. Pour résumer, ayez confiance en vous et en votre valeur ajoutée tout au long de l’entretien. Nous espérons que tous ces conseils vous seront utiles pour décrocher votre prochain emploi !

Lire l'article

Accédez à un vivier
de talents compétents

Grâce à notre approche complète, découvrez un vivier de talents jusqu’alors hors de portée. Multidiffusion de vos annonces, chasses de profils et approche directe, le tout pour vous garantir la sélection de candidats la plus pertinente pour votre entreprise.

je compare les offres
Je recrute maintenant